MAI

Premiers résultats du test de chauffe PRACLAY

Premiers résultats du test de chauffe PRACLAY

Le mercredi 4 mai 2016 était organisé par le GIE EURIDICE le 20ème Exchange Meeting au cours duquel les premiers résultats de l’expérience PRACLAY ont fait l’objet de présentations scientifiques. L’initiative a rassemblé de nombreux experts concernés par ce passionnant sujet mais également des représentants des partenariats locaux. Un certain nombre de preneurs d’enjeux venus des Pays-Bas ont même fait le déplacement, donnant à l’événement une véritable dimension transfrontalière.

La conclusion principale de ce premier bilan dressé après dix-huit mois de chauffe, est que l’expérience de chauffe PRACLAY se déroule de manière satisfaisante au plan technique comme au plan scientifique. Les différents composants du dispositif expérimental (système de chauffe, bouchon de bentonite, instrumentation, collecte des données…) fonctionnent comme souhaité. Les résultats des mesures réalisées à l’intérieur et autour de la galerie expérimentale (température, pression interstitielle, pression totale, contraintes, déplacements…) sont conformes aux attentes et confirment ainsi la validité des modèles mathématiques mis au point par les spécialistes du GIE EURIDICE et de l’ONDRAF.

 

Un des objectifs principaux de l’expérience PRACLAY consiste, rappelons-le, à étudier le comportement du massif argileux autour d’une galerie d’enfouissement sous l’effet d’une hausse de température telle que celle qui se produira lorsque l’on mettra des déchets chauffants en stockage géologique. Les déchets radioactifs de haute activité (combustibles usé, déchets vitrifiés issus du retraitement) dégagent, du fait de leur radioactivité significative, de la chaleur pendant plusieurs centaines voire milliers d’années. Des expériences de chauffe menées à petite échelle avaient démontré que même en cas d’une élévation significative de sa température, l’argile conservait les propriétés qui lui permettent de retenir les radionucléides qui pourraient être relâchés par les déchets. Grâce à PRACLAY, les chercheurs vont pouvoir confirmer ces résultats et affiner les connaissances acquises sur le comportement et les propriétés de l’argile en cas de chauffe à une échelle représentative d’une véritable installation de stockage géologique.

 

En savoir plus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dispositif de fermeture de la galerie PRACLAY.