NOVEMBRE

L'ONDRAF et Belgoprocess mettent la dernière main à l'INSAP1

L'ONDRAF et Belgoprocess mettent la dernière main à l'INSAP1

Le plan industriel et d'assainissement pour le site BP1 (INSAP1) est prêt. Il définit la stratégie de gestion pour l'ensemble du site jusqu'en 2100.

Cette stratégie de gestion inclut chacun des bâtiments ou installations du site BP1 existants ou à construire ainsi que tous les flux de déchets présents, avec ou sans solution de gestion à long terme. Elle prend notamment en compte un certain nombre d’hypothèses mais également la stratégie définie, en 2012, dans l’INSAP2, l’équivalent de l’INSAP1 pour le site BP2 ainsi que l’ouverture, dans quelques années, du site de stockage en surface qui jouxtera le site BP1.

 

Le volet industriel se fonde sur une stratégie assez simple :

 

  • utiliser de manière optimale les bâtiments et installations existantes, en prenant en compte les prévisions d’acheminement de déchets conditionnés et non conditionnés ainsi que le calendrier prévisionnel de la mise en stockage ;
  • ne planifier de nouveaux bâtiments ou de nouvelles installations que si nécessaire.

 

La stratégie applicable au volet assainissement consiste à procéder dès que possible au démantèlement et au déclassement des bâtiments et installations inutilisés ou devenus obsolètes. Dans le contexte de l’assainissement, les flux de déchets radioactifs pour lesquelles une solution de gestion n’est pas encore disponible seront traités en priorité.

Marc Demarche et Wim Van Laer

« INSAP1 constitue la base de notre stratégie à long terme, c’est-à-dire à l’horizon 2100 »

Marc Demarche, directeur général de l'ONDRAF

 

« Avec ces investissements, nous ancrons nos activités dans la région »

Wim Van Laer, directeur général de Belgoprocess