MARS

L’installation CILVA : fin d’une rénovation en profondeur

L’installation CILVA pour le traitement et conditionnement de déchets de faible activité, qui a été mise en service en 1995, est opérationnelle depuis plus de vingt ans. En 2016, environ 195 t ont été incinérées et 200 m³ ont été compressés dans le supercompacteur, qui est équipé d’une presse puissante de 2000 tonnes. Après deux décennies de service, plusieurs travaux de rénovation étaient nécessaires.

Les travaux de rénovation de CILVA, l’installation de traitement et conditionnement des déchets de faible activité sur le site BP1 exploité par Belgoprocess à Dessel, se sont achevés avec le remplacement de la presse de supercompaction après plus de 20 ans de service. Une autre presse d’une force équivalente a été installée. Vu ses dimensions, le supercompacteur a dû être évacué et remplacé en passant par des ouvertures pratiquées dans la toiture de l’installation. Le remplacement du supercompacteur montait de plusieurs degrés en complexité eu égard à la masse de la machine et au fait que l’ancienne installation était contaminée. Une tente avait été au préalable installée pour éviter toute contamination externe en maintenant le bâtiment CILVA en dépression par rapport à la pression extérieure et il fut fait usage d’une des grues les plus puissantes disponibles en Belgique pour mener à bien cette délicate opération. Le remplacement d’équipements fut réalisé en seulement deux jours. Le montant total des travaux de rénovation réalisés dans CILVA en 2015 et 2016 s’élève à 8 millions d’EUR. Ce montant inclut notamment le remplacement du supercompacteur, la modernisation du système de rejet gazeux et l’installation d’un filtre à dioxine ainsi que l’installation de nouvelles pompes hydrauliques.

Une nouvelle clôture interne au site de Belgoprocess

Une nouvelle clôture interne au site de Belgoprocess

La nouvelle clôture de sécurité visant à séparer les zones nucléaires des zones non nucléaires sur le site BP1 a été installée ainsi que des caméras supplémentaires.

 

L’ancienne décharge de l’Eurochemic entièrement assainie

L’ancienne décharge de l’Eurochemic entièrement assainie

L’ancienne décharge conventionnelle située au nord du site BP1 et utilisée anciennement par l’Eurochemic pour évacuer certains de ses déchets peu ou pas radioactifs tels que blocs de béton, tôles métalliques, briques ou plastiques a été assainie. 650 m³ de sols légèrement pollués chimiquement ont été également évacués vers une station agréée de décontamination des sols. Le terrain ainsi libéré et l’étang qui le jouxte seront intégrés au futur parcours de communication Tabloo projeté dans le cadre du projet de stockage en surface des déchets de catégorie A.