Edito

L’ONDRAF a un nouveau directeur général depuis le 1er juin 2017. Marc Demarche succède à Jean-Paul Minon qui aura consacré pas moins de vingt-huit ans de sa vie à la gestion des déchets radioactifs dont la moitié en tant que directeur général de l’ONDRAF.

Nele Roobrouck, président du conseil d’administration et Marc Demarche, notre nouveau directeur général, jettent, chacun à leur tour, un regard sur les événements de l’année écoulée.
Marc Demarche
Marc Demarche, Directeur général
Je suis extrêmement touché par l’honneur que m’a fait le conseil d’administration en me nommant au poste de directeur général de l’ONDRAF.

Je ferai tout pour me montrer digne de la confiance qu’il m’a témoignée. J’ai vécu des années passionnantes aux côtés de Jean-Paul Minon qui m’a énormément appris. Je me réjouis que la transition se soit déroulée de manière aussi fructueuse que le fut notre longue collaboration et qu’elle porte en elle l’annonce ou la confirmation des évolutions les plus favorables pour notre système de gestion des déchets radioactif dans les années à venir. Je souhaite, en même temps, à Jean-Paul beaucoup de bonheur dans sa nouvelle vie."

Nele Roobrouck
Marc Demarche, Directeur général
Le futur directeur général de l’ONDRAF est désigné.

En choisissant, pour succéder à Jean-Paul Minon, celui qui l’accompagna en tant qu’adjoint pendant plus de dix années, le conseil d’administration opte pour une solution qui garantit, la continuité de la connaissance et du savoir-faire et le maintien des valeurs fondamentales de notre organisme. J’ai eu l’occasion de remercier solennellement Jean-Paul Minon au nom de tous les membres du conseil d’administration pour l’immense travail accompli au service de l’ONDRAF. Je souhaite, aujourd’hui, à Marc Demarche, son successeur, un très grand succès dans l’exercice de ses nouvelles fonctions."

Les étudiants de la Thomas More Hogeschool en apprennent plus sur les déchets radioactifs

Nele Roobrouck
Nele Roobrouck, président du conseil d’administration
Une chaire consacrée à la gestion des déchets radioactifs a été créée à la Thomas More Hogeschool Kempen, à Geel.

Cette initiative dans le domaine de la conservation sur le long terme des connaissances et du savoir-faire indispensables à une gestion en toute sûreté des déchets radioactifs me semble particulièrement heureuse.

En plus de former des étudiants dans le cadre d’un enseignement supérieur, le projet LIBRA (Leer- en Infopunt voor Radioactief Afval), c’est son nom, s’accompagnera de sessions d’information organisées à l’attention de la population, au cours desquelles le public pourra se familiariser avec la problématique des déchets radioactifs. Ce projet qui a très concrètement vu le jour dans le cadre des travaux des partenariats STORA et MONA montre ce qu’un dialogue participatif mené à bien dans le respect de tous, au bénéfice de l’intérêt local comme de l’intérêt général, est capable de générer en termes d’idées novatrices."

Marc Demarche
Marc Demarche, Directeur général
Le plan industriel et d’assainissement du site BP1 à Dessel est prêt.

Notre site BP2, à Mol, dispose depuis 2012 d’un plan industriel et d’assainissement, l’INSAP2. Ce document donne la vision développée au niveau du groupe ONDRAF-Belgoprocess pour l’avenir du site BP2 à court, moyen et long terme. Son pendant pour le site BP1, à Dessel, l’INSAP1, s’était limité à proposer une vision à court et moyen terme, faute de disposer, à l’époque, des informations nécessaires pour aller plus en profondeur. Sa mise à jour est désormais achevée. Pris ensemble, ces deux plans hautement stratégiques sont réellement des éléments fondateurs de l’action future au niveau du groupe puisque l’ONDRAF et Belgoprocess y ont défini une vision commune sur l’évolution de ces deux sites industriels à l’échelle du siècle. Une stratégie de gestion garantissant une utilisation optimale des moyens disponibles sur les sites de Dessel et Mol, tout en veillant à réduire les investissements nouveaux au minimum dans le strict respect des exigences de sûreté sous-tend toute la conception de ces deux plans et leur mise en œuvre future. Celle-ci sera détaillée dans les futurs programmes quinquennaux."


Nele Roobrouck
Nele Roobrouck, président du conseil d’administration
L’ONDRAF a transmis, en octobre 2016, les conclusions du rapport de l’évaluation interne portant sur la qualité et sur l’efficacité du système d’acceptation demandée par son autorité de tutelle.

Ces conclusions ont largement bénéficié des enseignements que l’on a pu tirer d’une comparaison menée entre nos pratiques au niveau belge et celles en vigueur à l’étranger. Et c’est une autre fierté de constater qu’au regard de cette évaluation, notre système d’acceptation s’avère conforme aux bonnes pratiques et soutient la confrontation avec les meilleurs exemples rencontrés à l’étranger."

Marc Demarche
Marc Demarche, Directeur général
Les travaux de rénovation de CILVA, l’installation de traitement et conditionnement des déchets de faible activité sur le site BP1, se sont achevés sur une opération spectaculaire.

La presse de supercompaction a été remplacée après plus de 20 ans de service. Une autre presse d’une force équivalente a été installée et nous devons au savoir-faire et au professionnalisme de nos collègues de Belgoprocess d’avoir pu voir ces travaux s’achever dans le respect des normes de protection de l’environnement et dans le respect des délais impartis. Toute l’installation CILVA est de nouveau entièrement opérationnelle.

La réussite de cet ensemble de travaux parachève une année à nouveau bien remplie et laisse présager d’un avenir florissant pour les activités industrielles et scientifiques menées par l’ONDRAF et ses nombreux partenaires dans la région."

L’expérience de chauffe PRACLAY

Marc Demarche
Marc Demarche, Directeur général
L’expérience de chauffe PRACLAY a fait l’objet de son premier rapport d’avancement.

La publication de ce premier rapport s’est accompagnée de divers échanges scientifiques, dont un Exchange meeting, début mai. Tout se déroule jusqu’ici comme prévu dans le laboratoire souterrain HADES et les résultats des mesures confirment la qualité prédictive des modèles mathématiques développés par le GIE EURIDICE."

Nele Roobrouck
Nele Roobrouck, président du conseil d’administration
La Belgique demeure, en dépit de sa petite taille, un incontournable laboratoire de la démarche européenne.

Le Benelux, ce partenariat économique entre le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas, fut, en son temps, une sorte de préfiguration de l’Union européenne. Je me réjouis donc de la signature, en juin 2016, par la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg, d’un accord bilatéral portant sur la gestion par notre pays des déchets radioactifs luxembourgeois. On ne parle au total que d’une trentaine de m³ de déchets faiblement et moyennement radioactifs, un volume infime comparé aux dizaines de milliers de m³ annoncés dans le cadre du programme nucléaire belge."

Événements marquants de l'année 2016

2016 était une année remplie d'activités marquantes.

Découvrez, mois après mois, tout ce qui s'est passé.

 

En savoir plus

Le Fonds local a été créé en juin 2016